Papa parvient à lutter pour étreindre sa petite fille pour la première fois : 48 heures plus tard, il s’éteint pour toujours

L’histoire d’un père nommé James Hunter a ému le monde. L’homme avait 38 ans lorsqu’il a appris qu’il attendait un enfant avec sa femme Beccy Flint.

Ils avaient toujours rêvé d’agrandir leur famille et la nouvelle de la grossesse avait apporté tant de joie dans leur vie. Ils n’avaient jamais imaginé que ce serait l’année où tout changerait, mais pas de la manière qu’ils avaient prévue et planifiée.

Quelques mois après la première échographie, James Hunter a commencé à ressentir de graves malaises dans différentes parties de son corps. Cette douleur l’a accompagné pendant plusieurs jours, alors il a finalement décidé d’aller chez le médecin pour un examen.

Ce diagnostic est tombé comme un coup de tonnerre. Il avait un cancer du rein, qui s’était propagé à son foie.

Les médecins ont essayé de tout mettre en œuvre pour lui garantir tous les soins dont il avait besoin, mais ils se sont vite rendu compte que la situation était trop grave et que la maladie était désormais en phase terminale.

Quand James a appris qu’il n’avait plus longtemps à vivre, il a décidé qu’il ferait n’importe quoi pour arriver au moins à la date prévue. Il voulait soutenir sa femme et plus important encore, il voulait serrer dans ses bras leur petite fille.

Heureusement, Beccy a accouché avant la fin de sa grossesse et le nouveau papa a pu serrer ce petit paquet contre sa poitrine. Il est mort pour toujours 48 heures après cette rencontre magique.

James s’est battu de toutes ses forces pour rester en vie jusqu’à la naissance de sa fille. Nous sommes tous heureux qu’il ait réussi à réaliser son dernier souhait.

La petite Harper ne connaîtra jamais son père, ne se souviendra jamais de son visage. Mais quand elle sera assez âgée, elle saura à quel point il s’est battu pour ce premier et ce dernier câlin.

Rate article
Papa parvient à lutter pour étreindre sa petite fille pour la première fois : 48 heures plus tard, il s’éteint pour toujours
Un fleuve invisible coule dans l’Antarctique. Il est tellement grand que les navires peuvent décoller.