En 1998, un signal étrange est capté dans les profondeurs du Titanic : des dizaines d’années plus tard, les scientifiques se rendent que sa source est vivante.

En 1998, un signal étrange a été enregistré près du Titac. Il sonnait comme le battement de plusieurs cœurs, mais pendant longtemps, le signal a été confondu avec une défaillance matérielle. Quelques dizaines d’années plus tard, les scientifiques se sont rendu que la source du signal était bien vivante.

Pour la première fois, les données relatives au signal ont été fournies aux scientifiques par l’ex- capitaine Paul Nargole. Il a plongé sur le Titanic une trentaine de fois : une fois que les instruments ont enregistré une pulsation. Seul un petit nombre d’océanologues ont étudié ce problème. Il s’avère que c’était vrai.

Après avoir étudié en profondeur le matériel, les scientifiques ont conclu, que l’équipement fournit des données précises. Nargole a décidé de replonger dans le Titanic et était déjà guidé par les plus récents indicateurs sonar. Tout d’un coup, la caméra montrait quelque chose d’énorme.

Après une descente jusqu’à 2900 mètres, l’équipe de Nargole a enfin trouvé la source du signal. Il s’agissait d’un énorme récif marin habité par des espèces marines. On y trouvait des requins, des calmars, des homards, des éponges de mer et d’autres choses. Ils ont donné un signal « en direct ». L’équipe du commandant de bord a également filmé la plongée jusqu’au récif. La découverte du récif ne fait que commencer. L’équipe de Nargole prévoit de vérifier si la proximité du Titanic influe sur le développement de la vie dans cet écosystème.

Rate article
En 1998, un signal étrange est capté dans les profondeurs du Titanic : des dizaines d’années plus tard, les scientifiques se rendent que sa source est vivante.
Le garçon de 26 ans est devenu un véritable ami des 320 loups et s’occupe d’eux tous les jours