Comment vit aujourd’hui une femme, qui a mis neuf enfants au monde en mai

Halima Cissé, 26 ans, a battu le record mondial le 5 mai en mettant au monde neuf enfants. Les bébés nés naturellement sont nés à Ain Borha, au Maroc, avec un poids de 500 grammes à 1 kilogramme.

Halima croyait d’abord, qu’elle aurait sept enfants. Les docteurs disent, que les bébés ont 50% de chances de survie. En une vingtaine de minutes, neuf bébés sont nés : cinq filles et quatre garçons. Dans une entrevue, Halima a dit comment elle se sentait pendant une césarienne. « Ma sœur m’a tenu la main, et je pensais constamment comment je prendrais soin d’eux et qui m’aiderait », dit la jeune mère.

Heureusement, ils ont tous survécu. Ils ont été hospitalisés pendant 2 mois. Les bébés sont placés dans des couveuses et nourris toutes les deux heures. Neuf bébés ont besoin d’au moins 7 litres de nourriture pour bébé et d’une centaine de couches par jour. Les nouveau-nés sont examinés toutes les trois heures. Le coût des soins aux enfants a dépassé le million d’euros jusqu’à présent, et le gouvernement de la République du Mali en a assumé les coûts.

Halima elle-même, est toujours en train de récupérer de son accouchement. Une jeune mère doit avoir le temps de se rétablir. Une autre fille, Suda, âgée de deux ans, les attend également chez eux. Elle a aussi besoin de l’amour maternel. Le père des enfants ne sait pas comment pourvoir à ses nombreux besoins familiaux. Kader Arbi travaille dans la marine depuis longtemps.


Avec sa femme et sa fille, il vivait dans une modeste maison de trois chambres. Maintenant, ils doivent changer les locaux : ils ont besoin de plus de place pour dix enfants. Les médecins affirment, que les enfants prennent du poids et se rétablissent rapidement. En dépit de tout ce qu’elle a enduré, Halima n’a jamais renoncé à avoir plus d’enfants. « Peut-être qu’un jour, nous aurons encore des enfants », dit-elle.

Rate article
Comment vit aujourd’hui une femme, qui a mis neuf enfants au monde en mai
L’écureuil a sauté sans peur sur le chasseur et l’a supplié de sauver ses petits