Une femme de 33 ans réclame un million d’euros pour avoir été changée dans une maternité

Lorena et Antonella sont nées à 11 minutes les unes des autres en 1989 à la maternité Canos.

Elles sont nées par césarienne. On n’a pas donné de bracelets d’identification aux bébés de la maternité et on les a remplacés au moment de leur sortie de l’hôpital : Lorena a été donnée à la mère d’Antonella et Antonella à la mère de Lorena. Le remplacement n’a été révélé qu’en 2012, lorsque Antonella a vu une photo Facebook d’une femme qui lui ressemblait étonnamment. Un an après, l’analyse ADN a montré que c’était sa mère. La femme a intenté un procès et réclamé des dommages-intérêts à hauteur de 9 millions d’euros. Le processus a duré sept ans et a fini avec la victoire de l’Italien de 33 ans.

La région des Pouilles doit maintenant verser un million d’euros en compensation : Antonella reçoit un demi-million, ses parents biologiques 215.000 et son frère 81.000 euros. Lorena a aussi comparu devant la juridiction et est en attente d’un procès. Elle ne trouvait pas ses parents naturels et ne pouvait pas faire de test ADN. Les femmes n’ont pas eu une vie facile. La mère d’Antonella l’a quittée. Elle s’est ainsi retrouvée d’abord dans un orphelinat et ensuite dans une famille d’accueil. Lorena n’a pas non plus amélioré sa relation avec ses parents.

Rate article
Une femme de 33 ans réclame un million d’euros pour avoir été changée dans une maternité
Comme une ménagère typique de Floride a transformé sa maison à Disneyland.
error: Content is protected !!